Bilan 2014 et différences entre le cinéma français, américain et allemand

Les 8 différences entre le cinéma français, américain et allemand

J’adore aller au cinéma. La télé, pas trop, mais le ciné, toujours partante ! Cela doit venir d’une frustration d’enfant puisque mes parents ne m’y emmenaient jamais. Ma mère m’a toujours raconté que lorsque mes parents „se fréquentaient“ – expression désuette que je trouve fantastique – ils allaient tous les samedis, ou presque, au cinéma. Ils ont dû en faire une overdose ! Pendant mes 18 premières années, je ne me souviens que d’une seule fois où nous sommes allés tous les trois au cinéma. C’était pour y voir le dernier film de Louis de Funès, la Soupe Aux Choux.

Depuis mon adolescence, je me rattrape. Je vais au ciné avec mes enfants, mon mari, des amis ou seule. Il y a quelques jours, mon ado de fille a découvert le plaisir d’une séance de l’après-midi, seule avec son pop-corn. Quand elle est revenue, elle était aux anges ! Nous nous sommes lancées dans une grande conversation sur les différences du cinéma en Allemagne (où elle est née), en France (où je suis née) et aux Etats-Unis (où nous vivons). Du coup, j’ai passé après quelques heures sur Internet à rechercher les différences entre le public et le cinéma français, américain et allemand.

Quelles sont donc les différences entre le cinéma français, américain et allemand ?

Infographique des différences en 2014 entre le cinéma américain, allemand et français
Quelles étaient en 2014 les grandes différences du cinéma français, allemand et américain ?

Différence n°1 – Le public français à contre courant

Le cinéma français se porte bien. En 2014, la fréquentation des salles de cinéma a augmenté de 7,7 % dans l’Hexagone. Dans le même temps, les revenus du box office américain baissaient de 5 % et de 6 % en Allemagne.

Différence n°2 – Les Américains sont les plus cinéphiles.

Les Français vont deux fois plus au cinéma que les Allemands, mais toujours moins que les Américains. En moyenne, un Allemand ira 1,5 fois au cinéma dans l’année contre 3,1 pour un Français et 3,8 pour un Américain.

Différence n°3 – Les productions françaises drainent du public

Les films français ont réalisé pratiquement la moitié (44%) du box office en 2014. En Allemagne, les productions allemandes n’ont réalisé que 26% des entrées.

Le cinéma américain domine les palmarès américain et allemand. Au contraire de la France, où les trois premières places du palmarès sont attribuées exclusivement à des productions françaises :

1. “Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu ?” de Philippe de Chauveron
(Petite anecdote en passant : son petit frère, Stéphane, était un grand copain de mon mari alors qu’ils allaient ensemble au lycée Carnot à Paris)

2. “Supercondriaque” de Dany Boon

3. “Lucy” de Luc Besson

Différence n°4 – Le prix des places au plus cher en Allemagne

C’est en Allemagne qu’il faut dépenser le plus pour aller au cinéma (8,0 €). Une place de cinéma est 25% moins chère aux Etats-Unis (5,9 €) et 7% moins chère en France (6,4 €). Pas étonnant après ça que le cinéma ne draina en 2014 en Allemagne que quelques 122 millions de spectateurs. Bien peu par rapport aux 208 millions en France.

La structure des prix est simplissime aux Etats-Unis : un prix unique pour adultes ou jeunes. Elle l’est un peu moins en France puisqu’il y a plus de tarifs : adultes, enfants, étudiants, retraités, chômeurs. Et elle devient carrément compliquée en Allemagne. Elle dépend du jour de la semaine et de l’heure de la séance. Grosso modo, il vaut mieux aller au ciné le mardi l’après-midi que le samedi soir.

Différence n°5 – Le désert cinématographique allemand

Nouvelle constatation : l’Allemagne, c’est pratiquement le désert en terme de salles. Il n’y a que 5,7 écrans par 100.000 habitants contre 8,3 en France. Et c’est carrément moins de la moitié par rapport aux Etats-Unis.

A Wiesbaden, où nous habitions jusqu’en 2013, aucun multiplexe pour une ville de 280.000 habitants. Les plus proches se trouvent à 15 km à Mayence ou à 30 km vers Francfort. Bien sûr qu’il y avait des cinémas ! Je viens de recompter, avec ses 9 salles, Wiesbaden est en dessous de la moyenne nationale et ne compte que 3,2 écrans pour 100.000 habitants.

Différence n°6 – Des films originaux en France contre les sagas américaines

Mise à part la forte place prise par des films français dans le box office, remarquons aussi que ce sont des films uniques et non des suites de saga comme le Hobbit, Hunger Games, Captain America etc… Je me suis fait un petit plaisir et vous mets la bande annonce. Appréciez bien „Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu“ qui ne passera pas aux Etats-Unis pour être beaucoup trop polémique.

Différence n°7 – Les Français et Allemands aiment les comédies françaises

On peut encore rire de comédies se moquant du racisme en France comme en Allemagne. En 2011, Intouchables faisait un carton en France et en Allemagne. Et en 2014,  Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu ? s’est même hissé à la troisième place du box office allemand, battu en toute dernière minute pour la deuxième place par les sagas de Hunger Games et du Hobbit.

Différence n°8 – Le cinéma allemand à la traîne

Histoire de bien enfoncer le clou : le cinéma allemand ne s’exporte pas ! Un petit cocorico qui fait du bien : les films ou productions françaises marchent bien aux Etats-Unis, ou en Allemagne. En 2014, Lucy a réalisé de l’Autre coté de l’Atlantique une recette de 363 millions de dollars. Les années d’avant, ce sont The Artist, Intouchables ou la saga Taken qui ont fait du chiffre et de la notoriété.

2014 a été une année faste pour le cinéma français. Grâce à de bons films certes, mais de plus, des mesures créatives ont encouragé la fréquentation des salles. Ma fille de 15 ans ne pourra plus en profiter lors de nos prochaines vacances, mais la place à 4 € pour les moins de 14 ans est une vraie bonne idée dont les Allemands pourraient s’inspirer pour remplir leurs salles.

Leave a comment with your Facebook account, or use the comment fields below

comments

Tags from the story
,
Written By
More from Catherine

Pourquoi il y a t’il plus d’armes aux Etats-Unis que d’habitants ?

Les Etats-Unis, pays de cowboys à la gâchette facile ? J’avais pour...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *