Pourquoi les Allemands sont-ils les champions du bio et de l’éco-énergie ?

Les Allemands sont champions du bio

Pourquoi les Allemands sont-ils les champions du bio et de l’éco-énergie ?

Les Allemands sont en tête de tous les mouvements bénéfiques à l’environnement. Que ce soit le triage des déchets, l’éco-energie, ou les aliments bio, les étrangers arrivant en Allemagne ont beaucoup à apprendre. Mais pourquoi les Allemands sont ils les champions du bio et de la protection de l’ environnement ?

En 2015, le marché du bio en Allemagne a gagné 11%, générant 8,6 milliards d’Euro. La croissance du lait bio est plus spectaculaire encore avec + 20%. La farine et les huiles ont fait leur apparition dans les rayons bio. Mais le principal moteur de croissance reste l’extension du rayon bio chez les discounters comme Aldi ou Lidl. L’Allemagne est le plus gros marché du bio en Europe, même si les Suisses, Danois et Autrichiens ont une consommation per capita supérieure.

Quand je suis arrivée en Allemagne en 1989, mon colocataire m’a appris à trier mes déchets. A l’époque, c’était encore simple : bouteilles et cartons. Quelques années plus tard, les sacs jaunes apparaissaient pour les plastiques et boites de conserve. En 2013, quand j’ai quitté l’Allemagne, j’aurais pu trier mes déchets dans sept différentes poubelles :

– les bouteilles verres
– les bouteilles marrons
– les bouteilles transparentes
– le papier et cartons
– le plastique et métaux pour les sacs jaunes
– les déchets bio-dégradables
– et tout le reste.

L’exactitude allemande dans toute sa splendeur. Pourtant la majorité des Allemands s’y tiennent. J’oubliais la consigne pour les bouteilles en plastique (eau minérale par exemple) et canettes (soda, bière) qu’il faut ramener au magasin pour récupérer € 0,25 par bouteille !

En tant que Français, il faut une sacré dose de pragmatisme pour ne pas passer sa vie devant les poubelles (ça va où ça ?) ou dans les poubelles (purée, je me suis encore planté !). Le triage des déchets est en effet arrivé beaucoup plus tardivement en France : en juin 2014, Le Monde publiait un article titré “La moitié des Français ne trient pas leurs déchets de manière systématique”.

Pourquoi les Allemands sont ils si souvent pionniers quand il s’agit de l’environnement et d’alimentation saine ?

J’y vois la combinaison de plusieurs facteurs. En résumé, les Allemands ont besoin de se faire du bien en protégeant la nature et par rebond eux-mêmes.

La “German Angst”
Tout d’abord, l’Allemand est naturellement plutôt pessimiste. Il n’est pas de bon ton pour un Allemand de montrer ses sentiments, et encore moins de la joie pour un succès quelconque. En fin de compte, le monde entier pense que les Allemands ne sont pas drôles, sinon même dépressifs. Je ne retrouve malheureusement pas ma source, mais je me souviens avoir lu que l’Allemand a plus d’assurances que tout autre Européen. Les Anglo-Saxons utilisent le mot allemand pour peur, Angst, pour décrire un état de forte anxiété. Je dirais presque que beaucoup d’Allemands cherchent des raisons pour se faire peur alors que tout va bien.

Ne touche pas à ma nature !
Les Allemands aiment la nature. Sortir le week-end en famille ressemble plus à une expédition qu’à une ballade. “Wandern” ou marcher est un sport. L’Allemand s’équipe avec les chaussures de marche, le sac à dos de marche, la thermos (pour la marche), les cartes de marche etc etc. J’ai eu du mal au début, je n’aime toujours pas les dénivelés mais j’aime aujourd’hui beaucoup les ballades en famille en forêt, surtout quand c’est du plat !

L’impact des catastrophes écologiques et sanitaires
Chernobyl, Fukushima, la grippe aviaire, la vache folle, autant de raisons pour les Allemands de consommer plus consciemment.

Corrélation revenu et protection de l’environnement
De nombreuses études ont montré que le comportement écologique du consommateur est lié aussi à son revenu. L’Allemagne est un pays à forte économie. Beaucoup d’Allemands bénéficient depuis de nombreuses années d’un emploi stable, donc de revenu stable sinon même en augmentation.

Comparaison avec les Etats-Unis

J’habite dans un comté qui encourage le triage des déchets. Nous avons donc dehors trois poubelles : une pour le plastique et le verre, une autre pour les cartons, la dernière pour tout le reste. En bonne Allemande, je trie donc mes déchets. Par rapport à 2013, je vois maintenant mes voisins le faire de plus en plus souvent. Le recyclage reste cependant aux Etats-Unis plutôt folklorique. J’ai vu de nombreuses fois les éboueurs tout mettre dans la même benne à ordures !

Avec leur 320 millions d’habitants, les Etats-Unis sont le plus gros marché du bio au monde. La consommation par tête reste bien inférieure à la moyenne allemande. Les Américains adeptes de nourriture saine font leurs courses chez Whole Foods, Trader Joe’s ou Sprouts. Whole Foods, c’est la Ferrari du bio avec des magasins superbes, des excellents produits y compris en poisson et viande. Mais Ferrari veut dire cher, très cher ! Trader Joe’s a beaucoup moins de choix, mais les prix sont tout à fait abordables. Malheureusement il n’y a pas de Sprouts dans la région de Washington, je ne peux donc rien vous confier quant aux prix et choix.

Qu’apprendre des Allemands en terme de bio et d’environnement ?

Les Allemands aiment la nature, trient leurs déchets et ils sont champions du bio. Mais ils roulent dans de grosses cylindrées, partent en vacances en avion et importent des pommes de terre bio… d’Egypte ! Rien de sensé en terme de réchauffement climatique, n’est-ce pas ?

Crédit photo by Riccardo Piccinini

Leave a comment with your Facebook account, or use the comment fields below

comments

Written By
More from Catherine

Choosing the Right Packaging Size for American Supermarkets

Large enough for the US market? When did you last conduct a...
Read More

1 Comment

  • Je confirme tes dires, pareil pour moi expatriée aussi depuis Nöel 1988 en Allemagne…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *